Minimalisme : que faire de ce dont on ne veut plus ?

minimaliste, don, vente et tri

Une fois que l’on se décide à trier nos affaires et à désencombrer, on se retrouve avec plein d’objets sur les bras dont on ne sait pas forcément quoi faire. Pour autant, il est hors question de tout jeter manu-militari (n’est-ce pas papa ?). Ça serait anti-écologique au possible et clairement un grand gâchis.

Pour se délester de ses affaires en trop, il y a plein de solutions différentes. Certaines prenant plus de temps que d’autres et certaines permettant de récupérer quelques sous au passage. C’est un peu le bonus du désencombrement.

Et non, on ne refile pas tout à son frangin, sa tante, ses copines ou toute autre personne proche de nous sous prétexte que « ça débarrasse ». Si vos proches ont vraiment besoin d’un objet précis dont vous ne voulez plus, banco. Par contre, si c’est juste parce que « ça pourrait servir », oubliez, ça va simplement les encombrer.

Revendre

  • Pour les livres, CDs et DVDs il y a le site momox qui propose de les racheter pour quelques euros. Vous rentrer les produits en ligne, vous les mettez en cartons et vous expédiez (les frais de port sont pris en charge par le site). Après vérification du colis, momox vous verse la somme convenue au départ. Parfois, le site reprend certains items à un prix vraiment dérisoire – 0.15 cts le DVD… – et n’en reprend pas du tout certains autres. Notez que les livres récents sont repris à des tarifs plus avantageux que les anciens. Petit bémol : certains ont eu de mauvaises surprises avec des livres indiqués manquants alors qu’ils les avaient mis dans le paquet. Personnellement, tout s’est toujours très bien passé et j’ai récupéré quelques centaines d’euros de cette façon.
  • Pour les vêtements, chaussures et accessoires, il y a Vinted. Je trouve ce site beaucoup plus pratique que le bon coin, pour les ventes comme pour les achats. J’y ai personnellement vendu quelques affaires et j’y achète la grande majorité de mes vêtements et chaussures.
  • Le bon coin, pour tout et n’importe quoi. Un grand classique que tout le monde connait. Bien pratique pour dénicher ou vendre des objets de seconde main près de chez soi.
  • Pensez également à la plateforme Etsy. Vous seriez surpris de ce qui se vend, et cher en plus. J’ai vu dernièrement des bols blancs à petites fleurs bleues vendus 18€ les 2 alors que ma mère a les même depuis 20 ans… Mais si ça fait vintage, ça se vend cher !
  • Easy-cash (ou autre) : qui reprennent aussi les livres, CDs et compagnie. Mais également les machines à café, petit électro-ménager, instrument de musique. L’avantage c’est que ça va vite, l’inconvénient c’est que généralement, ils vous reprennent tout ça pour une bouchée pain. N’espérez pas en tirer un bon prix. Ceci dit, ça sera toujours plus que ce que vous gagneriez en le laissant au fond d’un placard à prendre la poussière…
  • Pour les bijoux en or, des boutiques spécialisées existent. Il y a aussi la possibilité de les refondre et de créer ainsi des bijoux qui sont à votre taille ou simplement plus à votre goût.
  • Les vide-greniers. Ils peuvent être l’occasion de passer une journée sympa si vous y aller à plusieurs. J’en ai fait un seul et j’en garde un bon souvenir. Le souci majeur à mon sens c’est qu’il faut payer l’emplacement, se lever aux aurores et emmener tout son barda avec soi (et le reprendre à la fin de la journée si tout n’est pas parti).
  • Organiser un vide-maison. Jamais testé personnellement mais je crois régulièrement des panneaux sur ma route indiquant des vide-maisons aux beaux jours. Une façon pratique de faire le vide, surtout si vous voulez vendre de gros meubles ou autre objet très encombrant.

Donner

  • Sur internet, il y a par exemple la plateforme Donnons.org. C’est parfait pour donner les objets au fur et à mesure de son tri et à des gens proches de soi. Je vous conseille de préciser dans vos annonces que vous ne faites pas d’envois et qu’il faut venir chercher les dons chez vous. On a donné plus de 300 lots d’objets via ce site et ça s’est toujours bien passé. On a même eu quelques fois des pots de confiture, de la compote maison ou du chocolat en cadeau. Une autre fois un monsieur nous a offert un très bon couteau de cuisine en échange de plusieurs cartons de vaisselle en vrac. Je l’utilise encore 2 ans après !
  • Sur facebook, il existe des groupes de trocs et/ou de dons par région. Je n’ai jamais testé pour le moment.
  • Emmaus : soit vous y allez pour déposer les affaires, soit vous prenez rendez-vous et ils se déplacent. Cela peut être très pratique si vous avez beaucoup de choses à donner d’un coup ou des objets volumineux. Ils sont venus une fois chez nous quand nous avions un sommier pour deux personnes à donner. Il y a probablement d’autres associations qui reprennent certaines affaires près de chez vous. Par exemple, à Montargis, le secours populaire reprend les jouets en bon état.
  • Les ressourceries : regardez sur internet il y en surement un proche de chez vous. Vous pouvez tous leur ramener, même les objets cassés. Ils s’occupent de les réparer et les remettent sur le marché de l’occasion pour un prix modique.
  • S’il y a une ludothèque près de chez vous, vous pouvez aussi leur proposer vos jouets en surnombre.
  • Vous pouvez déposer vos magazines dans la salle d’attende d’un médecin. Les patients vous remercieront, ils en avaient ras le pompon de lire et relire le numéro d’avril 2004 de Voici…
  • Pensez à ramener les cintres en fer au pressing si vous en avez chez vous. C’est toujours ça de fait.
  • De plus en plus les boites à dons se développent dans les villes et même les villages. Peut-être qu’il y en une près de chez vous ?

Réutiliser

Vous pouvez choisir de donner une seconde vie à certains objets. Pour ma part, j’ajouterais : seulement si vous en avez réellement l’utilité.

Par exemple, vous pouvez fabriquer un sac en tissu à partir d’un vieux tee-shirt ou des lingettes lavables avec d’anciennes serviettes éponges. Mais n’allez pas garder de vieux machins parce que ça pourrait être réutilisé un jour dans une autre vie lointaine ! Je vous vois venir ! 😉

Jeter

Je jette les choses uniquement en dernier recours, si c’est cassé et irréparable, toxique ou simplement usé jusqu’à la corde.

Pensez à aller à la déchetterie près de chez vous et surtout à bien trier. Pas question de jeter de l’électronique dans votre poubelle ménagère par exemple.

Piles, appareil électriques, produits ménagers, peintures, verre, carton, textiles… Tout cela doit aller dans des bennes bien spécifiques pour être ensuite soit recycler soit traiter correctement.

 

Et vous, comment faites-vous pour vous défaire de vos objets de façon éthique ?

 

4 réflexions au sujet de « Minimalisme : que faire de ce dont on ne veut plus ? »

  • 28 février 2017 à 17 h 17 min
    Permalink

    Ah, je ne connaissais pas le site Momox, je vais de ce pas aller voir… Jusqu’à maintenant, j’utilisais avant tout Le Bon Coin pour revendre mes livres, mais hors remise en mains propres, je trouve cela fastidieux et peu avantageux de devoir procéder à un envoi de colis pour des formats poches, achetés moins de 8€ !

    Répondre
    • 1 mars 2017 à 10 h 16 min
      Permalink

      J’avoue ne pas être très friande du bon, que je trouve très peu pratique! Pour les frais de port notamment comme toi, mais aussi pour trouver les objets dans la jungle du site!

      Sinon pour les livres on peut aussi les revendre un par un sur price minister je crois.

      Répondre
  • Ping : Astuces | Pearltrees

  • Ping : avantages minimalisme |

Laisser un commentaire