Muffins aux amandes, pommes & épices

Muffins aux amandes, pommes & épices

Encore une recette de douceurs, pour mettre en valeur les pommes qui sont parfaitement de saison. Ici les pommes sont combinées à de la poudre d’amandes et à des épices pour nous réchauffer. En automne et en hiver, je met de la cannelle partout. Je suis tout simplement amoureuse de cette saveur. Comme d’habitude, ils sont très peu sucrés. Si besoin, n’hésitez donc pas à augmentez la dose de sucrant. Ces muffins seront parfaits avec un thé noir ou un bon chocolat chaud bien épais.

C’est bientôt l’heure du goûter ?

Muffins aux amandes, pommes & épicesMuffins aux amandes, pommes & épices

Muffins aux amandes, pommes & épices

Pour 6 gros muffins

Ingrédients

  • 120 g de farine T80
  • 50 g de poudre d’amandes
  • 40 g de sucre complet
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 2 cc d’épices à pain d’épices
  • 1 cc de cannelle
  • 1 petite pincée de sel
  • 40 g d’huile de tournesol (ou 30 g de purée d’amandes)
  • 150 mL de lait végétal
  • 1 CS de vinaigre de cidre
  • 1 petite pomme

 

Préparation

  • Commencez par mélanger tous les ingrédients secs dans un grand saladier, puis creusez un puits au centre.
  • Versez le lait végétal, l’huile de tournesol, le vinaigre de cidre et mélangez bien. Coupez la pomme en morceaux et ajoutez la à la préparation précédente.
  • Répartissez la pâte dans 6 moules à muffins.
  • Enfournez à 180°C pendant 30 minutes. Laissez refroidir avant de démouler, puis dégustez.

Bon appétit !

Balade hivernale à Préfailles

Balade hivernale à Préfailles

Balade hivernale à Préfailles

Cet article inaugure une nouvelle catégorie sur le blog « Nantes et sa région ». Il y aura sans doute beaucoup d’articles à mettre dedans cette année. Nous avons en effet décidé de mettre de côté pour un temps les voyages lointains et leur corollaire, les déplacements en avion et leur impact environnemental désastreux. Pour le moment, nous allons plutôt nous concentrer sur toutes les merveilles accessibles à quelques kilomètres de chez nous seulement.

Après plus d’un mois sans sortir de la ville, nous avions un besoin viscéral de retrouver la nature. Nous ne sommes clairement pas des citadins dans l’âme et la forêt de Montargis me manque. Ceci étant, l’avantage d’avoir emménager ici il y a peu, c’est que tout reste à découvrir. J’ai ainsi une très longue liste de randonnées à faire et de coins natures à explorer les weekends, beaucoup suffisamment proches de Nantes pour pouvoir faire l’aller-retour sur la journée. N’écoutant que notre courage, nous avons  donc décidé d’affronter le froid, la grisaille et le petit crachin pour aller nous promener du côté de Préfailles dimanche dernier.  On a vraiment bien fait, cette promenade nous a fait le plus grand bien à tous les deux. Nous sommes rentrés frigorifiés (surtout moi)(et surtout mes doigts), mais heureux.

Comme les grands esprits se rencontrent, une amie nous avait proposé dans la semaine d’aller sur la côte pour une sortie « marche & photo ». Pour la marche, j’avais repéré le circuit de la pointe Saint-Gildas, qui forme une petite boucle d’environ 7 km. Normalement, le tour se fait en moins de 2h. Nous, ça nous a pris 4h pour revenir à la voiture. Forcément quand on s’arrête tous les 5 m pour prendre une photo, on met un peu plus de temps. C’est aussi ça qui fait le charme de ce genre de balade. 😉

On a pris le temps de boire un thé bien chaud sur la plage et de manger des gâteaux. Très important le goûter, à ne surtout pas négliger ! Quand on part en balade l’hiver, on emmène toujours un grand thermos de thé avec nous, souvent du thé chaï d’ailleurs. On se félicite à chaque fois de pouvoir se réchauffer facilement en cours de promenade quand le vent glacial s’engouffre dans les vêtements.

Je vous laisse avec les quelques photos prises là-bas.

balade à préfailles

balade à préfailles

balade à préfailles

balade à préfailles

Balade à Préfailles

balade à préfaillesbalade à préfaillesbalade à préfailles balade à préfailles

Balade à Préfaillesbalade à préfailles

balade à préfailles

 

Point bonus pour ce bac écolo mis en place à côté d’une des plages :

balade à préfailles

 

Vous aimez les balades hivernales ? Vous connaissez Préfailles ?

Petits pots de crème chocolat noisettes

Petits pots de crème chocolat noisettes

Pour la première recette de 2018 sur le blog, on fait simple. Pas qu’on ait jamais fait compliqué par ici de toutes façons. Bref, aujourd’hui je vous propose des petits pots de crème chocolat noisettes, prêts en deux coups de cuiller à pot (ha ha)(blagounette)(vous connaissez maintenant mon style d’humour^^).  Ces petites crèmes sont naturellement sans gluten et végétalienne. Elles seront parfaites en dessert ou au goûté accompagnées d’un fruit de saison. Je les fais régulièrement en déclinant la base et en modifiant les parfums. Je suis tombée accro grâce à Leonine, dont j’ai déjà parlé plusieurs fois sur le blog.

Les quantités de cacao et de sucre sont à ajuster selon vos goûts. Ici on aime les desserts très forts en cacao et peu sucré.

crème chocolat noisettes végétalienne

Petits pots de crème chocolat noisettes

Pour 5 pots gourmands

Ingrédients

  • 500 mL de lait de soja vanille (ou d’un autre lait végétal)
  • 30 g d’arrow root (ou de fécule de pomme de terre)
  • 2 à 4 CS de sucre complet
  • 1 à 2 CS de cacao non sucré
  • 1/2 cc d’agar-agar
  • 1 pincée de sel
  • 2 grosses CS de purée de noisettes

 

Préparation

  • Mélangez tous les ingrédients sauf la purée de noisettes dans une casserole.
  • Portez à ébullition pendant, puis laissez bouillir pendant 2 minutes sans jamais cesser de remuer.
  • Ajoutez la purée de noisettes à la préparation hors du feu.
  • Versez dans 5 petits pots et réfrigérer pendant au moins 2h avant de déguster.

 

Variante sans agar-agar:

L’agar-agar permet d’alléger la préparation. Toutefois si vous n’en avez pas, vous pouvez l’omettre. Dans ce cas, mettez 50 g de fécule au lieu des 30 g indiqués et faites épaissir la préparation doucement sur le feu jusqu’à ce que la texture vous convienne, un peu comme pour une béchamel.

crème chocolat noisettes végétalienne

 

 

Bon appétit !

Bonnes résolutions : on prend les mêmes et on recommence ?

Bonnes résolutions : on prend les mêmes et on recommence ?

Bonnes résolutions ? Mouai …

2017 se termine, il est temps de préparer la suivante. L’heure du bilan et des bonnes résolutions est inévitablement venue. Difficile d’y échapper. C’est dans notre nature (ou culture ?), à la fin d’un cycle, nous avons cette tendance à jeter un œil en arrière, parcourir une nouvelle fois ce temps qui semble s’être écoulé en quelques secondes seulement pour en tirer de nouvelles résolutions, de bonnes bien sûr, qu’on va définitivement tenir cette fois, si si vous verrez ! 2017, tu m’as laissé quelques kilos en trop ? 2018, je me remets au sport 3 fois par semaine. Le paquet de cigarette à 10 € ? J’arrête de fumer. Maison encombrée ? En avant pour le minimalisme ! Et j’en profite, je vais mettre un lombricomposteur dans un coin parce que j’en ai envie depuis longtemps.

On ne va pas se leurrer, même avec la meilleure volonté du monde, il est rare que ces décisions impulsives apportent les résultats escomptés. Mais pourquoi donc ?? me demandez-vous, la voix  tremblante de désespoir. Et bien, principalement pour les raisons suivantes :

  • Les résolutions sont généralement de grands objectifs, mais le chemin pour les atteindre est rarement établi au moment de la décision. Ce travail, qui prend un peu de temps et de recherche, est oublié, l’impulsion passée.
  • Nous avons tendance à placer la barre beaucoup trop haut par rapport à ce que nous sommes capable d’accomplir.
  • Il est beaucoup plus dur pour nous de gérer nos actions sur le long terme. Nous préférons davantage le court terme. Sauf que de tels objectifs placé sur le court terme nous demande beaucoup trop d’effort trop vite, alors nous abandonnons rapidement.

Je n’ai pas tout ces problèmes … Bon, ok, peut-être un peu … Comment ? Totalement vous dites ? … J’vois pas de quoi vous voulez parler.

Bon, ok, je tombe régulièrement dans les mêmes travers. Alors du coup, les années précédentes, je n’ai même pas cherché à prendre de bonnes résolutions. Comme ça, je ne pouvais pas être déçu. À la place, j’ai essayé d’en prendre ponctuellement, au grès de l’humeur, tout au long de l’année…. Ouai, beh ça marche pas mieux en fait. Comment on fait alors ??!! Moi aussi je veux améliorer ma santé ! Moi aussi je veux apprendre une nouvelle langue, prendre des cours de guitare, apprendre le dessin, et encore possiblement une demi-douzaine de choses !

Il me faut un outil

Il y a quelques temps, je vous parlais de comment j’ai appris à mieux gérer mon temps. Cette résolution prise en cours d’année tient toujours (autant que possible) et m’aide au quotidien, mais j’ai envie de faire plus, d’aller plus loin. L’un des problèmes d’utiliser son smartphone pour gérer son temps, c’est que c’est immatériel, et très factuel. J’ai un nouveau rendez-vous à noter : clic, clic, je mets un titre et une catégorie, une date, un rappel peut-être, et voilà… Ça fait le boulot, y’a rien à dire. Cependant, ça ne m’apporte absolument rien sur le fait de prendre une nouvelle bonne habitude ou m’en défaire d’une mauvaise par exemple, quelque chose de plus « long terme ». Ça ne m’aide pas non plus à faire le bilan de l’année écoulée. Non, ça ne me permet uniquement de noter mes rendez-vous. Pour le reste, il me faudrait une autre application (encore), ou tout du moins un autre outil.

Bonnes résolutions - Présentation

Peu avant Noël, Gwen s’est procurée un agenda My 2018. Cette petite merveille made in France est bien plus qu’un agenda, c’est un compagnon pour toute l’année pour vous aider à devenir quelqu’un de meilleur, un « better-self ». Un agenda « nietzschéen » pourrait-on dire #référencephilosophique #surhomme #çapulse #laclasse. Vous êtes probablement familié avec le concept de bullet journal. Je trouve ça vraiment génial, on trouve des exemples superbes sur le net. Par contre, je ne me sens pas suffisamment créatif et assidu pour en réaliser un. La marche pour moi est trop grande pour me lancer dans la conception d’un tel journal. C’est pour ça que j’ai tout de suite apprécié l’agenda My2018. Au-delà du simple agenda, ses pages proposes plusieurs outils pour préparer son année, comme indiqué sur leur boutique Etsy :

  • Un index, des clés et un code couleur façon bullet journal
  • Des ateliers pour travailler sur votre projet de vie
  • Un suivi mensuel avec todo-lists, trackers, liste d’envies, kifs du mois
  • Un plan de chaque semaine avec journées verticales, horaires de 07 à 22h et graduation au ¼ d’heure
  • Un plan annuel 2018 avec les vacances scolaires françaises pour chaque zone
  • Un plan annuel 2019
  • Un calendrier par mois
  • 22 pages vierges (10 pages blanches / 12 pages pointillées) à s’approprier et à ajouter à l’index
  • 4 pages atlas (Monde + Europe + France) pour rêver et planifier vos voyages
  • Des ateliers-défi à réaliser toute l’année pour se booster, apprendre ou s’amuser
  • Une citation inspirante et motivante chaque semaine
  • Une double page emploi du temps
  • Une double page anniversaires
  • Une double page pour lister vos envies de l’année
  • Une page liste de contacts
  • Un mood tracker annuel
  • 12 thèmes illustrés tout au long de l’année à colorier ou décorer si vous êtes d’humeur créative !

Prêt à l’emploi, il n’y a plus qu’à ! Il vient aussi avec trois planches de stickers bien sympatiques pour agrémenter le tout.

Bonnes résolutions - Mes envies

Vous l’aurez donc compris, en le découvrant, j’ai vite envoyé une lettre au Père Noël pour le trouver au pied du sapin. J’ai de la chance qu’il soit nantais, il l’a reçu très rapidement. … Quoi ?

Si je ne devais avoir qu’une bonne résolution pour cette année, ça serait celle-ci : travailler cet agenda au corps tout au long de 2018. Cela m’aidera à vraiment mettre à plat mes envies, définir mes objectifs, et vraiment voir où j’en suis au fur et à mesure, et me pousser à être plus assidu sur ce que j’entreprends. Car c’est pour moi l’intérêt majeur d’un outil comme celui-là. Grâce aux traqueurs, on peut suivre instantanément nos activités, et notamment voir si on a remis au lendemain trop souvent notre séance de sport, notre leçon de musique, ou nos pause méditation. Curieusement, voir des petites cases coloriées pour chaque séance réalisée … beh ça donne envie d’en faire plus…. pour tout colorier ! 😀 … Je réalise que cela peut paraître un peu puéril comme motivation, mais pas tant que ça. Je vois ça comme un jeu (rien de tel pour l’apprentissage) : plus j’accomplirai d’action, plus mon agenda sera décor. C’est une oeuvre réalisée en l’espace d’un an.  Cerise sur le gâteau : à la fin de l’année, lorsqu’il sera complété, je pourrais m’asseoir dans mon canapé, sous un plaid, avec un bon chocolat chaud, et retracer les moments forts de l’année grâce aux Polaroïds que j’aurais collé à l’intérieur, je pourrais faire le bilan de mes objectifs, et en définir de nouveaux pour l’année suivante. Je pourrais le conserver, ajouter les suivants sur l’étagère, et me dire que j’en aurais fait du chemin depuis tout ce temps.

Bonnes résolutions - Mon projet de vie

Il s’en sera passé des choses pour nous en 2017 : un voyage en Irlande,à Londres, à Annecy, à Oléron,  mon apprentissage de la longboard (même si je roule doucement, c’est une victoire !), de la photographie, des mariages, des livres, des ami-e-s, et surtout, le départ pour une nouvelle vie à Nantes. Cette année aura été importante, pleine de leçons pour nous deux. Elle marque la fin d’une époque, mais aussi le début d’une nouvelle, avec des interrogations, certes, mais avec la confiance que quoi qu’il arrive, nous travaillerons ensemble pour trouver des solutions.

Nous vous souhaitons à tous une belle et heureuse année 2018 !!

 

2017 c’était…

2017 c’était…

Ça y est, 2017 est finie. C’est l’heure de faire un petit bilan par ici. C’est un exercice que j’aime bien. Il me permet de faire le point sur ce que j’ai réalisé dans l’année et de voir si je me rapproche, ou au contraire, si je m’éloigne de mes objectifs de vie. C’est également l’occasion de réfléchir à ce que je souhaiterais pour l’année qui vient et de commencer à mettre certaines choses en place. Alors 2017 c’était…

…beaucoup de changements

La première partie de l’année s’est déroulée plutôt tranquillement, dans le train train quotidien. Les six premiers mois ont tout de même été ponctués de plusieurs voyages très chouettes, dont je vous parle un peu plus bas. La deuxième moitié de 2017, en revanche, aura été marquée par de grands changements pour Jo et moi. Après 5 ans passés dans le Loiret, nous avons décidé de déménager et de changer de région, plus ou moins sur un coup de tête. On y pensait depuis longtemps sans jamais oser sauter le pas. Et finalement on s’est lancé : Jo n’en pouvait plus des transports interminables chaque jour pour aller au boulot et moi je dépérissais dans un job qui ne me convenait plus du tout. Après discussion sur la question du futur lieu de vie, nous avons opté pour la belle ville de Nantes, en croisant les doigts puisque nous n’y avions jamais mis les pieds avant de nous y installer ! Pour le moment, on est plutôt très satisfaits de notre choix. La ville est très jolie, relativement propre (pour une ville j’entends), lumineuse, à taille humaine. Je peux aller quasiment partout à pieds, et ça, c’est le bonheur. L’océan est à seulement 50 minutes de l’appartement. Il y a des choses à voir et à faire partout et même un marché de Noël anti-consommation avec des stands qui proposent des produits zéro-déchets et/ou locaux. J’ai une très longue liste des choses que je veux découvrir dans la région, on ne risque pas de s’ennuyer.

Maintenant que je suis ici, je vais m’attaquer à un nouveau projet de grande envergure : ma reconversion professionnelle. Je souhaite à terme travailler dans le développement durable ou l’économie circulaire. Il parait que Nantes est l’endroit idéal pour ça. En tous cas, c’est ce qu’on me répète partout.

IMG_20171207_182641_596
Bilan 2017
Nantes
IMG_20171201_160448_107

En parlant de développement durable, tout au long de l’année, on a réfléchit à comment réduire nos déchets un peu plus. On progresse même si c’est loin d’être parfait. Ceci dit, le déménagement a clairement marqué un retour en arrière sur ce sujet puisque l’on a dû dire au revoir à notre composte. Pour le moment, pas de solution de remplacement en vue et notre poubelle a considérablement augmenté de volume. En revanche, nous sommes très contents de nous pour ce qui est de l’ameublement de l’appartement. On a réussi à trouver tout ce qui nous manquait d’occasion. Entre le bon coin, Emmaüs et faisant preuve d’un peu de patience, on a pu dégoter un beau dressing, des tables, des chaises en bois et même un déshumidificateur. L’appartement en lui-même est très bien situé, agréable à vivre et plus petit que notre ancienne maison. On a « perdu » 35 m² de surface habitable tout même. C’est un pas de plus vers un mode de vie plus durable et plus en accord avec nos valeurs.  Pour ce qui est du minimalisme, le déménagement a aidé et on a dû réduire encore plus nos possessions. Le rangement des affaires de cuisine a été plutôt drôle. La nouvelle cuisine étant un box minuscule, il a fallu éliminer le surplus de vaisselle. Ceci dit, ma bête noire reste clairement les livres mais je ne suis pas sûre d’avoir envie de me soigner ! 😉 L’année prochaine, j’envisage de consigner ce que j’achète pour mieux me rendre compte de ma consommation.

…de nombreux voyages

bilan 2017

Côté voyages & escapades, en 2017, on s’est vraiment régalé. Ça a commencé par un long weekend à Londres en mars, pour aller voir la pièce de théâtre Harry Potter & the cursed Child. Ça valait vraiment le déplacement , ce fut 6h de bonheur. On n’a pas vu le temps passé pendant la représentation. On a aussi profité d’être la-bas pour découvrir Camden town et les environs du quartier. Il y a une jolie balade à faire entre Little Venice et Camden.

Puis au mois de mai, nous avons fait un superbe roadtrip d’une dizaine de jours le long de la côte ouest de l’Irlande. Nous sommes parti de Cork, puis avons longé la Wild Atlantic Way jusqu’au Connemara, en passant entre autres par la sublime péninsule de Beara et celle, plus connue, de Dingle. Les paysages nous ont totalement conquis, et en plus, les Irlandais sont très accueillants et chaleureux. Bon le climat l’est moins, chaleureux. Je ne me souviens pas d’un seul jour de voyage sans vent ! On vous raconte le voyage en détails dans une série d’articles sur le blog. L’Irlande est un pays où l’on souhaite retourner un jour, notamment pour découvrir le nord du Pays et l’intérieur des terres, qui ont l’air sublimes.

En Juin, j’ai retrouvé une amie chère pour quelques jours à La Rochelle, ville que je ne connaissais pas du tout. J’ai pu découvrir le fameux aquarium qui est aussi un centre de soin pour les tortues marines blessées, le vieux port, les glaces sur le vieux port (important les glaces !) et bien d’autres choses. J’en garde un très doux souvenir. Ces quelques jours à deux sont en train de devenir une tradition annuelle que j’aime beaucoup.

En juillet, nous sommes partis en amoureux crapahuter une semaine en Haute-Savoie autour d’Annecy : 6 jours de randonnées en montagne, de vélo autour du lac et de baignade dans le lac sus-mentionné. Le tout saupoudré de fromage fumé et de tome de Savoie, avec un magnifique feu d’artifice pour le 14 juillet à la fin.

Annecy

bilan 2017

Et pour finir, en août, nous avons réussi à nos octroyer une semaine au bout l’île d’Oléron. On en a profité pour manger des glaces (oui encore, j’aime beaucoup les glaces voilà tout), faire des kilomètres à vélo sur les pistes cyclables de l’île, découvrir la réserve ornithologique, faire la sieste au soleil & monter en haut du phare de Chassiron.

Au milieu de tout ça, il y aura eu les weekend entre amis à Lille, les jours avec ma cousine et ma grand-mère, les bons moments partagés en famille.

bilan 2017
IMG-20170903-WA0000
bilan 2017

…de belles rencontres

2017 fut aussi marquée par de belles rencontres grâce à Instagram : d’abord Nathalie et David en juillet avec qui on a été randonner autour d’Annecy. Et puis Ocilia et Thomas en septembre, qui m’ont accueillie chez eux quand je cherchais un logement à Nantes, alors qu’on ne s’était jamais vu en vrai. La gentillesse incarnée. Plus tard, il y a eu aussi Gaëlle et Laurence, deux belles rencontres nantaises autour d’un thé et de gâteaux. Les réseaux sociaux, on en dit beaucoup de mal partout mais je pense que c’est comme beaucoup de chose, ils ne sont que des outils. À nous d’en faire quelque chose d’humain et généreux. Si vous me lisez, je vous fais des bisous les filles !

IMG_20171217_163057_100

…de la culture

J’ai lu 64 livres cette année. Un joli score pour moi. Parmi tous ces ouvrages, je compte quelques gros coups de cœur, que j’ai offert à tour de bras à Noël. Il y a entre autre, Et Soudain la liberté dont je vous parlais dans un billet récemment ou le restaurant de l’amour retrouvé, lu au tout début d’année mais qui me reste toujours en mémoire 12 mois après.

En emménageant à Nantes, Jo et moi avons aussi redécouvert le plaisir d’aller au cinéma, chose qu’on ne faisait plus du tout depuis des années. On en a profité pour prendre des pass illimités et depuis, c’est la fête, on ne nous arrête plus. XD On y va tout le temps ou presque. Cette année, j’ai été particulièrement marquée par 120 battements par minutes et Au revoir là-haut ; deux films français qui m’ont touchée profondément et qui resteront mes grands chouchous de l’année.

…du sport

Sportivement parlant, ce fut une année en demi-teinte. D’abord une belle réussite avec ma première course nature officielle au mois d’août entre copains. En septembre j’aurai du participer au 10km Paris centre mais j’ai été contrainte d’annuler suite à une blessure. Le surentraînement c’est mal les enfants, qu’on se le dise ! À vouloir trop en faire, j’ai récolté une belle élongation du fascia-lata qui m’a arrêtée quasiment deux mois. J’ai finalement repris doucement en Novembre et décidé de prendre un vrai coach pour me guider vers mes prochains défis et éviter de retomber dans mes travers. En 2018, j’ai plusieurs courses dans le viseur dont une en particulier, la short race d’Annecy : 15 km et 910 m de dénivelé positif tout de même. Objectif : la terminer en un seul morceau et m’amuser sur le parcours. J’ai acheté le dossard alors je ne peux plus reculer ! \o/

bilan 2017

…et du blogging aussi !

En 2017, on a commencé à bloguer « pour de vrai » et à publier plus régulièrement. D’après wordrpress, il y a eu 87 articles de publiés, 152 commentaires et un peu plus de 52000 vues au cours de l’année écoulée. Nous avons même été gratifiés d’une Une sur Hellocoton avec notre article découverte de la belle ville d’Annecy. J’ai évidemment fait une capture d’écran pour l’envoyer à tous ceux à même de comprendre que c’était le début de la gloire et de la fortune pour nous. Comment ça non ? Ne brisez pas mes rêves Oh !

Simple mis’o vert reste un tout petit blog, mais on l’aime beaucoup. C’est notre espace d’expression, de créativité et de partage à nous. Le rythme des publications est très irrégulier et ça sera probablement toujours le cas en 2018. Il y a notamment eu une grosse pause de plus d’un mois en novembre lorsque l’on a déménagé.  On préfère écrire lorsque l’inspiration est là, et garder l’envie de partager.

J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cette année ainsi qu’à photographier mes recettes toutes simples et familiales. Je sens que j’ai encore une grande marge de progression en photo. Et tant mieux d’un côté, je vais pouvoir continuer d’apprendre.

La ligne éditoriale du blog reste floue. On pourrait dire qu’il n’y en a pas vraiment une en fait. On parle de tout ce qui nous intéresse dans la vie : cuisine, lecture, voyage, mode de vie éthique, minimalisme. On espère que ça vous plait. Les articles qui remportent le plus de succès sont ceux sur le minimalisme et un Noël plus éthique. Etonnamment le dhal de lentilles aux épinards est recherché tous les jours aussi. L’année prochaine, j’aimerais prendre le temps de développer plus de sujets de fonds.

On a m’a dit à plusieurs reprises que notre travail était accessible et sentait la sincérité à plein nez. Rien ne pourrait nous faire plus plaisir comme compliments, c’est exactement ce que l’on essaie de faire : être les plus sincères possibles dans nos publications.

Voilà pour ce long bilan de l’année écoulée. 2017 est passé à une vitesse folle, surtout la fin. Décembre est arrivé très vite alors que nous, on avait l’impression d’être encore au tout début de l’automne. 2018 s’annonce riche également. J’espère réussir à trouver ma voie, où en tous cas, « une » voie possible professionnellement parlant. On se retrouve bientôt pour de bons petits plats et de nouveaux articles !

Bonne année à tous et à toutes !